Montréal

Montréal est la deuxième ville la plus peuplée du Canada. Elle se situe principalement sur l'île fluviale de Montréal, sur le fleuve Saint-Laurent (entre Québec et le lac Ontario) dans le Sud de la province du Québec, dont elle est la principale métropole.

Ville francophone la plus peuplée d'Amérique, Montréal est considérée comme ayant la deuxième population francophone au monde après Paris. En 2016, la ville comptait 1 704 694 habitants1 et son aire urbaine plus de quatre millions, soit environ la moitié de la population du Québec. Montréal est ainsi la 19e agglomération la plus peuplée d'Amérique du Nord8 et la 122e ville la plus peuplée du monde. En 2011, environ 50 % de la population de Montréal était de langue maternelle française, 13 % était de langue anglaise et 33 % était d'une autre langue, ce qui fait d'elle l'une des villes les plus cosmopolites du monde.

Cœur économique du Québec, Montréal demeure le second plus grand centre financier du pays et possède une économie fortement diversifiée par le commerce, l'éducation, les technologies de l'information et les industries aérospatiale, pharmaceutique, du tourisme et du cinéma. Classée ville mondiale en 2012, Montréal est la deuxième ville consulaire d'Amérique du Nord, abrite le siège de l'Organisation de l'aviation civile internationale et est le siège de plus de 60 organisations internationales. De plus, la ville est la première d'Amérique du Nord pour le nombre de congrès internationaux14. En 2017, Montréal est consacrée « meilleure ville étudiante » au monde et est considérée comme la métropole universitaire du Canada.

Montréal a accueilli plusieurs événements internationaux d'envergure, dont l'Exposition universelle de 1967 et les Jeux olympiques d'été de 1976. Hôte du grand prix de Formule 1 du Canada, elle accueille annuellement de nombreux festivals, tels le Festival international de jazz de Montréal, les FrancoFolies, et le festival Juste pour rire. Le club de hockey des Canadiens de Montréal y a élu domicile dès sa création en 1909.





C'est l'explorateur breton Jacques Cartier, lors de son second voyage en Amérique en 1535 qui baptisa la montagne qui surplombe la ville. Dans son récit de voyage, il raconte : « Et parmi ces campagnes est située et assise la ville de Hochelaga près d'une montagne aux alentours labourés et fort fertiles et sur laquelle on voit fort loin. Nous nommâmes cette montagne le mont Royal. Le choix de ce nom pourrait être attribuable à celui qui accompagnait Jacques Cartier le jour du débarquement sur cette île, Claude de Pontbriand, fils du seigneur de Montréal (province d'Aquitaine, royaume de France). C'est l'avis des historiens Henry Percival Biggar et Ægidius Fauteux18. De la seigneurie de Montréal en Aquitaine, il subsiste le château.

La forme du toponyme Montréal (au lieu d'un *Montroyal attendu) est attestée dès 1575 chez François de Belleforest, gentilhomme originaire du sud de la France. En effet, le type toponymique Montréal, commun dans le Midi de la France, est principalement caractéristique de la langue d'oc, parlée dans la plus grande partie de cette région, alors qu'il est rare dans le domaine d'oïl (exemples isolés). Le terme mont en français (et en langue d'oc) est issu du gallo-roman MONTE (lui-même de l'accusatif montem, du latin mons « montagne »), il avait également le sens de « hauteur, élévation, colline » en ancien français. Réal représente généralement la forme d'oc francisée (occitan moderne reial, reiau, « royal ») correspondant à l'ancien français central royal qui est attesté sous cette forme dès le Moyen Âge et issu d'un plus ancien regiel (Séquence de sainte Eulalie, vers l'an 880), dont la finale -el a été refaite en -al, lui-même du gallo-roman REGALI qui procède du latin regalis.

Bien que le premier établissement français sur l'île de Montréal porte le nom de Ville-Marie, c'est le nom Montréal qui devient l'appellation de facto de la ville à partir du xviie siècle ; plusieurs cartes en témoignent. Cette désignation deviendra officielle le 31 mars 1831, date d'incorporation de la « ville de Montréal »


Montréal est située à 45° 31′ de latitude nord et à 73° 39′ de longitude ouest dans le sud du Québec, au Canada, à proximité de la province de l'Ontario et de l'état de New York aux États-Unis22,23. La ville occupe 74,5 % des 482,8 km2 de l'île de Montréal, la plus vaste île fluviale de l'archipel d'Hochelaga, à la confluence du fleuve Saint-Laurent et de la rivière des Outaouais. L'île de Montréal est délimitée sur sa rive sud, d'Ouest en Est, par le lac Saint-Louis, les rapides de Lachine, le bassin de la Prairie et le fleuve Saint-Laurent proprement dit. Sur sa rive nord elle est baignée par le lac des Deux Montagnes puis par la rivière des Prairies. La ville s'étend en outre sur l'île Bizard, l'île des Sœurs, l'île Sainte-Hélène et l'île Notre-Dame.

Montréal fait partie de l'écorégion des basses-terres du Saint-Laurent, une vaste vallée entre les montagnes Appalaches et Laurentides, s'étendant le long du fleuve du même nom. Le point le plus élevé de l'île, le mont Royal, l'une des collines montérégiennes, toise le centre-ville de ses 234 mètres. Le zonage municipal fait en sorte qu'aucune construction ne dépasse cette hauteur pour des raisons esthétiques[réf. souhaitée]. Le centre historique de la ville, aussi appelé le Vieux-Montréal, se situe sur les rives du fleuve Saint-Laurent, à quelques kilomètres en aval des rapides de Lachine. L'hypercentre, avec ses gratte-ciel, est situé tout près, sur une terrasse entre le fleuve et le versant sud du mont Royal.