Embellie des perspectives économiques pour le Canada et le Québec

01/06/2017


Selon une étude de la SCHL, le nombre d'acheteurs étrangers est en hausse dans la région métropolitaine de Montréal depuis le début de l'année, notamment en raison d'une présence accrue des acheteurs en provenance de la Chine. De janvier à avril 2017, 236 transactions résidentielles ont été réalisées par des étrangers, soit une augmentation de 37 % par rapport aux quatre premiers moins de 2016. La proportion d'acheteurs étrangers demeurerait néanmoins faible, alors que ceux-ci ne comptent que pour 1,8 % du total des ventes. 


Les acheteurs étrangers en provenance des États-Unis et de la France sont encore les plus nombreux, mais on assiste à une poussée du nombre d'acheteurs chinois depuis l'introduction à Vancouver de la taxe sur les propriétés achetées par des étrangers. Les acheteurs chinois ont représenté 17 % des achats immobiliers faits par des étrangers à Montréal entre août 2016 et avril 2017. Environ 40 % d'entre eux ont choisi une maison unifamiliale et payé un prix médian de quelque 720 000 $. Les acheteurs en provenance des États-Unis et de la France sont pour leur part surtout actifs dans le segment des copropriétés. 


La SCHL continuera de suivre l'évolution du nombre d'acheteurs étrangers à Montréal au cours des prochains mois, d'autant qu'une taxe sur les achats de propriétés par des étrangers a aussi été introduite dans la région de Toronto en avril dernier.

© 2017 Fédération des chambres immobilières du Québec. Tous droits réservés.
Fédération des chambres immobilières du Québec, 600 chemin du Golf,
L'Île-des-Soeurs (Québec) H3E 1A8

https://www.fciq.ca/fenetre/2017-06/1706-texte05-fr.html